Burkina : plus de 900 personnes décédées entre janvier et novembre 2021 (DG ONASER)

Partager sur:

957 personnes ont péri dans des accidents de la circulation au Burkina de janvier à novembre 2021 a annoncé le premier responsable de l’Office national de la sécurité routière Adama Kouraogo dans le journal Lefaso.net.

Dans les colonnes de nos confrères, Adama Kouraogo indique que dans la même période, on a enregistré “18 529 cas d’accidents et 11 331 blessé”. « Nous constatons qu’il y a des défaillances techniques et que l’état des routes y est pour quelque chose. Mais en grande partie, l’homme est responsable à 80%” dit-il. ” La plupart des victimes sont jeunes” précise-t-il.

Le premier responsable de l’Office national de la sécurité routière Adama Kouraogo

Il note aussi que le budget affecté à l’ONASER n’est pas suffisant pour remplir sa mission qui est celle de réguler la circulation. Aussi ajoute-t-il, avec le nombre de moyens de déplacement qui s’accroît au Burkina le travail de régulation devient difficile.

Dans la même lancée, le premier responsable de l’ONASER dénonce également l’incivisme routier dans le comportement de certains Burkinabè, notamment le non-respect de l’autorité de l’État et le refus du port de casque.

Pour lui, l’ONASER peut être plus opérationnel, mais avant, il faudra une relecture de ses textes, la création d’un fonds de financement de la sécurité routière et l’accentuation du contrôle routier.

The following two tabs change content below.
Partager sur: