Ouagadougou: fin de parcours pour quatre présumés malfrats

Partager sur:

Quatre présumés malfrats qui opéraient dans la commune de Saaba (Ouagadougou), ont été mis aux arrêts, par la police nationale qui a relayé l’information lundi 27 décembre sur sa page Facebook.

« En plus de la détention illégale d’arme à feu, ces malfrats sont présumés auteurs, entre autres, d’actes d’association de malfaiteurs et de tentative de vols à main armée », indique le communiqué.

Selon la police nationale, une première investigation a permis d’interpeller deux des membres du gang dans la nuit du 12 au 13 décembre 2021, grâce à la collaboration d’une bonne volonté. Ces deux éléments avaient en leur possession un pistolet automatique de calibre 09 millimètres et un chargeur garni de treize (13) munitions.

“A l’issue des investigations après l’interpellation des deux (02) premiers, deux (02) autres individus ont également été mis aux arrêts, portant ainsi le nombre des membres du groupe à quatre (04). En plus de la détention illégale d’arme à feu, ces malfrats sont présumés auteurs, entre autres, d’actes d’association de malfaiteurs et de tentative de vols à main armée” poursuit le communiqué.

Partager sur: