61e anniversaire d’indépendance du Mali : « l’heure doit être à la responsabilité et au devoir de mémoire » (Assimi Goita)

Partager sur:

La République du Mali célèbre ce mercredi, le 61e anniversaire de son accession à l’indépendance. Pour l’occasion, le chef de l’Etat, Assimi Goita, dans la soirée du mardi 20 septembre s’est adressé aux Maliens. Son discours portait principalement sur la situation sécuritaire du pays ainsi que les différents chantiers de développement en cours.

Pour Assimi Goita, au-delà des aspects festifs de cette commémoration, l’heure doit être à la responsabilité et au devoir de mémoire. “Par une analyse rigoureuse, le constat est certes préoccupant, mais cela ne doit nullement nous pousser au désespoir qui n’est, en réalité, qu’un signe d’abandon” a-t-il indiqué.

Selon le chef de l’Etat, les premiers acquis de la Transition, après 8 mois d’exercice, avaient failli être compromis par une démarche impénitente qui violait l’équilibre sur lequel reposaient les institutions de la Transition et compromettait dangereusement la cohésion au sein des forces armées.

Par ailleurs, le colonel Assimi Goita est revenu sur l’ouverture de l’école de guerre visant à assurer au Mali son autonomie de formation de haut niveau des officiers supérieurs de la chaîne de commandement.

Le Mali est devenu indépendant le 22 septembre 1960, après l’éclatement de la fédération du Mali regroupant le Sénégal et la République soudanaise. 

Farida Thiombiano

Partager sur: