Burkina Faso : le programme « Go Paga » veut scolariser 300 orphelins des militaires décédés au front

Partager sur:

L’initiatrice du programme « Go Paga », Fadima Kambou, a annoncé que la scolarité de 300 orphelins des militaires tombés au front sera prise en charge par ledit programme, à hauteur de 40.000 FCFA par enfant, le mercredi 15 septembre 2021 au cours d’une conférence de presse. La stratégie de déploiement nationale de « Go Paga » a également été dévoilée au cours de cette rencontre.

Lancé officiellement en juin 2021, le programme « Go Paga » vise l’insertion économique des veuves et orphelins des militaires tombés au front. A cet effet, le programme prévoit la prise en compte des charges scolaires des orphelins. Pour la présidente de « Go Paga », Fadima Kambou, un système de parrainage et de suivi sera mis en place pour permettre la scolarisation des 300 orphelins des défunts militaires à hauteur de 40.000 FCFA chacun.
 

L’objectif de ce système de parrainage est de permettre le suivi sur un cycle de ces enfants. Selon elle, une enveloppe financière sera remise aux enfants qui ne seront pas parmi les 300.
 « Go Paga » prévoit une assurance maladie de 80% de tous les orphelins.
En ce qui concerne la stratégie de déploiement nationale de « Go Paga », la phase nationale du projet va s’étendre sur trente-six mois à compter d’octobre 2021 et prendra fin en septembre 2024. Selon Fadima Kambou, cette stratégie regroupe d’autres actions dont une assurance maladie de 80% de tous les orphelins à partir d’octobre 2021.
 
Pour l’insertion économique des veuves des militaires décédés, la présidente du programme a expliqué que les veuves bénéficieront d’abord d’un suivi psychologique et juridique de toutes les veuves.
 L’autonomisation tiendra compte du niveau d’études des veuves car certaines ont des diplômes.
 
« Une prospection des entreprises sera faite et les veuves diplômées seront placées soit en stage, soit en contrat à durée déterminée ou en contrat à durée indéterminée. Quant à celles qui n’ont pas de diplômes, elles seront formées dans des activités rémunératrices de leur choix », a affirmé l’initiatrice du programme. Ainsi, le recensement des veuves et des orphelins se fera en collaboration avec l’action sociale des Armées.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *