Examens scolaires 2021: Un texte de Baba Hama pour la dictée du BEPC

Partager sur:

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro a officiellement lancé les épreuves des examens du CEP, le BEPC, le BEP, le CAP et l’EFTP de la session 2021 au groupe scolaire Saint-Viateur de Ouagadougou. Cette année, plus de 769.000 candidats composent ces premiers examens.

Il est 6h30 au groupe scolaire Saint-Viateur de Ouagadougou. Le silence règne en maître absolu. Tous les candidats ont rejoint leur salle de composition. C’est ici que le ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro,  doit lancer officiellement les examens du CEP, le BEPC, le BEP et du CAP. Plusieurs autorités régionales sont déjà sur place pour l’occasion. Arrivé quelques minutes après 6h30, Stanislas Ouaro visite deux salles de composition du CEP et deux autres du BEPC. A 7h20, l’épreuve de rédaction pour l’examen du CEP est dévoilé. Un sujet qui porte sur le civisme et intitule: “C’est l’heure de la montée du drapeau national dans ton école. Raconte”.

Après avoir dévoilé la première épreuve du CEP, place à celle du BEPC. Les candidats débuteront l’examen avec l’épreuve de dictée. Intitulée “la poste coloniale” la dictée est un texte de Baba Hama.

“Nous avons travaillé pour que les conditions soient réunies” Stanislas Ouaro

Le ministre Ouaro a confié que pour ce qui est de l’organisation un travail a été fait pour un démarrage des examens. “On nous a signalé ce matin qu’il y a une localité des Haut-Bassins où il pleut toujours et les élèves ont du mal à traverser. Ce sont des questions que nous allons résoudre. Pour ne pas prendre un risque, ils poursuivront la composition plus tard et nous leur enverrons des épreuves de remplacement” rassure Stanislas Ouaro.

A l’endroit des élèves des déplacés internes, le ministre a rassuré que des mesures ont été prises pour qu’ils participant aux examens dans les mêmes conditions. “Dans certaines localités, au regard des derniers développements de la situation sécuritaire, nous avons dû déplacer des candidats qui prendront part aux examens dans d’autres localités” precise Stanislas Ouaro.

Quelques statistiques sur les examens

Au Certificat d’Études Primaires (CEP), il y a à cette session de 2021, 450 502 inscrits avec 54% de filles contre 441 027 candidats la session précédente d’où, un accroissement de 02,15%.

Au Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC), les inscrits à la session de 2021 sont au nombre de 301 357 dont 55,99% de filles. On note une régression par rapport à 2020 où on avait enregistré 317 466 candidats inscrits soit une baisse de 05,07%.

Aux examens de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (EFTP), Brevet d’Études Professionnelles (BEP) et Certificat d’Aptitude Professionnelle(CAP), il y a 17 770 inscrits à cette session contre 15 409 la session précédente. Les candidats qui se présentent au BEP sont au nombre 10 762.

Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *