Lutte anti Covid-19: la campagne de vaccination a commencé

Partager sur:

Ce mardi 02 juin 2021 marque le démarrage effectif de la campagne de vaccination contre la Covid-19. La cérémonie officielle de la campagne de vaccination, s’est tenue au Centre médical Urbain du secteur 52 de Ouagadougou. Des autorités ont été parmi les premiers à recevoir leurs doses.

“La charité bien ordonnée commence par soi même”, une leçon que le ministre de la santé Pr Charlemagne Ouédraogo a donné au Centre médical urbain du secteur 52, où s’est tenue la cérémonie de lancement de la campagne de vaccination. Il a été l’un des premiers a recevoir sa dose de vaccin d’Astra Zeneca au Burkina Faso. Après avoir été vacciné, il a laissé entendre qu’il se porte bien et traduit sa joie d’être vacciné. “J’ai fait le vaccin, je n’ai rien, je vais très bien et je sais que je n’aurai plus d’angoisse de contracter des formes graves de la Covid-19, et je n’ai pas mal” s’est-il réjoui.

Madame Kinda, agent de santé venue prendre sa dose d’Astra Zeneca

Le président du comité d’organisation du Adj 2021, Adoul Mohamine Ilboudou, s’est fait également vacciné. Par ailleurs, il affirme que le lancement de cette campagne de vaccination soulage les personnes désirant participer au adj 2021 dont le vaccin est une condition indispensable à remplir avant d’avoir le ticket.

Un appel à faire confiance au vaccin

Le ministre en charge de la santé Charlemagne Ouédraogo, a souligné que le lancement de cette campagne vient renforcer, le dispositif de lutte anti covid-19. ” Il manquait un segment, et c’est ce segment qui est arrivé. Celui que nous avons accueilli au Burkina, est le vaccin, Astra Zeneca, d’autres vaccins viendront compléter le dispositif” a-t-il dit.

Le ministre la santé Charlemagne Ouédraogo invite les populations à ne pas céder aux fausses informations qui discréditent le vaccin

Lire aussi: Lutte anti- covid-19: le Burkina reçoit ses premières doses d’Astra Zeneca

Il a rassuré que le vaccin n’est pas nuisible et n’a pour intérêt que l’amélioration de la qualité de la santé des populations. ” Je voudrais dire à la population qu’il ne s’agit pas d’un suicide collectif, mais d’une vaccination collective. Les plus sceptiques peuvent prendre le chemin parce que nous avons ouvert la porte”. Charlemagne Ouédraogo invite les populations a ne pas voir seulement le volet sanitaire de la Covid-19 mais de voir également, les inconvénients que cette maladie cause à l’économie. ” Si nous devons regarder parmi les pandémie qui endeuillent les populations la Covid-19 est placé 200e. Mais si nous nous posons la question de savoir qu’elle est la maladie qui a cloué économiquement le monde, qui nous a empêché de sortir, la Covid-19 est classé première”, a-t-il enseigné.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *