Burkina-Retour de la connexion internet mobile: “les mégas qu’on a perdus là, qu’est qu’ils vont faire de ça ?” (Un utilisateur)

Partager sur:

Après 8 jours sans connexion internet mobile, des utilisateurs ont retrouvé la toile dans la nuit du dimanche 28 novembre. Si pour certains utilisateurs, la coupure a impacté de façon négative leurs activités, pour d’autres la question du remboursement des mégas perdus se pose.

« Je suis déçu de leur comportement. Vous imaginez que j’ai perdu environ 8 gigas et depuis là on dit que la connexion est venue. Et moi depuis je n’ai rien reçu. Les mégas qu’on a perdu là, qu’est qu’ils vont faire de ça ? est-ce qu’ils vont remettre ? » s’est indigné Abdoul Ouédraogo, gérant d’un secrétariat.

Abdoul Ouedraogo

Ingénieur logisticien, Bali Bado pense que la suspension de la connexion n’était pas une solution. « On avait une activité le dimanche. La suspension de l’internet a fait que nous avons dû la reporter pour le dimanche prochain parce que nous utilisons beaucoup le net pour la promotion de l’activité. Voilà pour dire que la suspension de la connexion n’était pas une solution. Nous trouvons que c’est une aberration, un abus, c’est une force faite aux citoyens. Nous savons tous que le problème de motivation n’est pas le problème de sécurité. Ce que nous pouvons demandons, c’est que les gens prennent les dispositions pour que cela n’arrive plus jamais » indique-t-il.

Bali Bado

Dans le même ordre d’idée, Ousmane San, un commerçant ajoute. « A mon avis, c’est bien que la connexion soit de retour surtout pour nous les commerçants qui vendons ou communiquons souvent en ligne. Ce que je regrette, ce sont les mégas que j’ai perdu la semaine. S’il pouvait revoir ce côté, ça allait plus nous arranger beaucoup. Actuellement, c’est nous qui sommes en perte pas les opérateurs mobiles » Ousmane San, commerçant. « C’est bien que la connexion soit revue. Cela nous permet de reprendre le cours de nos activités en ligne » se réjouit Bambara Benjamin. « Ce que je déplore, ce sont les mégas que nous avons perdus. On devait dire à la population avant de couper. Maintenant, on fait comment avec les mégas qu’on a perdu » a-t-il pour poursuivi.

Ousmane San

Le samedi 20 novembre, l’internet sauf la connexion fixe connaît une coupure de 96h sur toute l’étendue du territoire, pour des raisons de défense et de sécurité des personnes, des biens et du territoire a annoncé le gouvernement burkinabè. Arrivé à échéance, le délai a été prolongé pour 96 autres heures toujours pour les mêmes raisons.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *