Sport équestre : les chevaux de 8 pays attendus à Pabré pour le grand prix hippique de l’intégration africaine

Partager sur:

Ce mercredi 09 juin 2021, l’association des éleveurs Neema a tenu une conférence de presse sur l’organisation du grand prix hippique de l’intégration africaine prévue du 25 au 27 juin prochain. Huit pays dont le Burkina Faso sont attendus à cette première édition.

L’hippodrome de Pabré raisonnera au rythme des sabots des chevaux africains. Du 25 au 27 juin prochain, plusieurs écuries africaines rivaliseront pour tenter de briller à cette première édition du grand prix hippique de l’intégration africaine. Le Niger, le Nigeria, le Cameroun, le Tchad, le Soudan, le Sénégal et le Mali sont les pays invités pour cette première compétition organisée par l’association Neema.  Pour Malick Dermé, membre du comité d’organisation, les techniciens burkinabè recevront le soutien d’expert étrangers pour ce grand rendez-vous hippique. « Nous allons faire appel à toutes les expertises. Nous avons des pays frères comme le Nigeria qui organise régulièrement des compétitions. Nous aurons des techniciens étrangers qui nous appuieront » a-t-il répondu à la question de savoir si l’association des éleveurs Neema se fera aider dans l’organisation.

Une voiture pour le vainqueur de chaque catégorie

Malick Dermé, membre du comité d’organisation du grand prix hippique de l’intégration africaine

Pour l’organisation, le budget global de la compétition n’est pas encore bouclé mais pour Malick Dermé, le comité d’organisation prévoit mobiliser autour de 100 millions de francs CFA. Chaque délégation invitée a déjà reçu 1 million 500 mille francs CFA comme frais de transport. Consciente de la fermeture des frontières terrestres en raison de la COVID-19, l’association des éleveurs Neema a pris attache avec le ministère des affaires étrangères pour faciliter le déplacement des différentes écuries. L’arrivée des premières délégations est prévue à partir du 15 juin. Le vainqueur de chaque catégorie de course aura une voiture plus la somme de 100.000 milles francs CFA.

Les chances de victoire du Burkina

Après avoir remporté le grand prix de la renaissance couru le 30 mai dernier à Dakar au Sénégal, Tinb Nooma est l’une des chances de victoire du Burkina Faso à la première édition du grand prix de l’intégration africaine. Habituée à l’hippodrome de Pabré, la jument burkinabè s’est déjà imposée plusieurs fois au championnat national. En plus de Tinb Nooma, le Burkina Faso pourra compter sur la Djamila, la star de Pabré, Charape, Gilda, yennenga, Burkina, Zango Zaria et Bily Bily. « Djamila est forte dans les sprints et elle participera pour les 1200 mètres » a confié Issa Dermé, membre du comité d’organisation.

La course inter-rédaction organisée par Filinfo Group

Hyacinthe Sanou, DG de Filinfo Group

Les médias ne seront pas en reste au cours de ce grand prix. Filinfo Group a décidé d’initier à l’occasion de cette compétition, une course qui opposera les différents médias burkinabè. Une dizaine de médias seront conviés. « L’idée c’est de participer au grand prix de l’intégration africaine avec une course hippique pour l’adhésion des médias. Les vainqueurs seront primés à l’arrivée » a confié le Directeur Général de Filinfo Group

Selon malick Dermé, la LONAB se prépare pour organiser des paris sur place à l’occasion du grand prix de l’intégration africaine.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *