Côte d’Ivoire – Burkina Faso : Avec un 11 de départ expérimental, les Etalons perdent 2-1

Partager sur:

Les Etalons du Burkina Faso se sont inclinés face à la la Côte d’Ivoire ce samedi 5 juin 2021 au stade Alassane Ouattara en match amical. Pour cette rencontre le sélectionneur Kamou Malo a mis en place un onze de départ inhabituel avec de nouveaux joueurs.

Contre la Côte d’Ivoire, c’est une équipe remaniée du Burkina Faso que le sélectionneur Kamou Malo a mis en place. Avec Hervé Koffi Kouakou dans les cages, Kamou Malo a renouvelé sa confiance aux cadres de sa défense : Edmond Tapsoba, Issoufou Dayo, Issa Kaboré et Yacouba Coulibaly. Pour son milieu de terrain Saïdou Simporé et Ismahila Ouédraogo ont été positionné devant la défense  avec Bertrand Traoré comme meneur de jeu. Sur le front de l’attaque Zakaria Sanogo et Hassane Bandé et Franck Lassina Traoré.

Côte d’Ivoire – Burkina Faso : un match à deux tons

La configuration de l’équipe a donné raison à Kamou Malo. Très concentrés, les Etalons se sont montrés costauds avec quelques balles récupérées. Les Poulains de Kamou Malo vont même se montrer ingénieux avec une passe d’Edmond Tapsoba qui casse les lignes ivoiriennes pour l’ouverture du score par Franck Lassina Traoré. La première période est maitrisée par le Burkina qui s’est remis à Hervé Koffi Kouakou  pour tenir jusqu’à la mi-temps. Le portier des Etalons a fait des arrêts décisifs face aux attaquants Ivoiriens. Il est malheureusement sorti sur blessure à la 44 e minute après un tacle de Sébastien Haller.

En seconde période les Etalons étaient moins dangereux avec un bloc bas. Les Eléphants renforcent leur attaque et affichent leur volonté de revenir au score. Ils obtiennent l’égalisation à la 72e minute grâce à Ibrahim Sangaré qui reprend un coup-franc de Max Alain Gradel. Les Ivoiriens vont finalement prendre le dessus sur les Burkinabè dans les derniers instants du match. L’arbitre togolais signale une faute d’Issoufou Dayo sur Sebastien Haller à l’entrée de la surface de réparation. Le jeune prodige ivoirien Ahmad Diallo rentré en seconde période transforme le coup-franc en marquant son premier but en sélection et en offrant la victoire aux siens.

Les coups de pied arrêté, le talon d’Achille des Etalons

Sur le plan du jeu, difficile de reprocher grand-chose aux Etalons. Tous ont consenti des efforts groupés pour contrer l’équipe ivoirienne. Maintes fois les attaquants ont replié pour porter main forte aux défenseurs. Cependant, les Etalons ont montré plusieurs lacunes lors des coups de pied arrêté. Les deux buts encaissés par le Burkina ont d’ailleurs été sur coup-franc. Le premier a été décomposé et le second était direct. Les tirs de Max Alain Gradel sur coup-franc ont mis le Burkina en danger.

Le milieu de terrain qui est un chantier pour Kamou Malo a tenu son rang et contre le Maroc le 12 juin, il faudra corriger les imperfections pour montrer un meilleur visage afin de débuter les éliminatoires de la coupe du monde sans grande peur.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *