Secteur économique : la ZLECAF signe un accord avec la chambre de commerce et d’industrie

Partager sur:

Le Secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), Wamkele Mene, a rencontré les entreprises du secteur privé du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat ce vendredi 4 juin 2021. Cette séance avait pour objet d’échanger avec eux sur les mécanismes de mise en œuvre de l’accord sur la ZLECAF.

Officiellement lancé en juillet 2019, l’accord de la ZLECAF qui a été rendu opérationnel le 1er janvier 2021,  regroupe 1,3 milliards de consommateurs et 54 pays africains. Vue l’importance de cet accord, le Secrétaire généralde la ZLECAF a profité de son séjour au Burkina Faso, pour tenir une rencontre d’échange avec le secteur privé  afin de le situer dans le processus de la ZLECAF, les avantages pour ledit secteur et les différents supports qui peuvent être pris. Selon Wamkele Mene, « cette rencontre avec le secteur privé est importante car c’est lui qui emploie et qui crée le développement ». Selon ses dires, « la ZLECAF va faciliter le commerce, faire en sorte qu’il ait une intégration pour que toutes les procédures qui se font dans le commerce soient connues, acceptées et pratiquées pour un commerce intégré ». A l’en croire, la principale mission de la zone de libre-échange continentale africaine est de faire en sorte que les pays africains puissent commercer facilement entre eux.

Le 1er vice-président de la chambre de commerce, Mamadi Sanoh,  s’est réjoui de cet accord avec la ZLECAF qui selon lui « représente à ce jour la plus grande zone de libre échange du monde ». « Il s’agit d’un accord qui offre à l’Afrique l’occasion au plus grand défi actuel en matière d’échanges commerciaux et de développement économique. Autant cette ouverture est porteuse d’opportunités, autant elle renferme de nombreux défis pour l’industrie burkinabè », s’est-il exprimé. Au cours de cette rencontre, Mamadi Sanoh a également soulevé les contraintes du secteur privé burkinabè en rapport avec l’opérationnalisation de la zone et solliciter un accompagnement du secrétariat permanent.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *