Police nationale : des présumés auteurs de fraude fiscale de plus 16 milliards de francs CFA sous les verrous

Partager sur:

La police nationale burkinabè a mis hors d’état de nuire des présumés fraudeurs. Les malfrats opéraient à travers des fracturations croisées et la délivrance de fausses factures sur la base d’opérations fictives

Ce coup de filet a été possible grâce à la Division des investigations criminelles (DIC) de la direction de la police judiciaire (DPJ).  

Selon la Police nationale, tout est parti d’un constat de la Direction générale des impôts (DGI) qui aurait fait sortir une vaste fraude à valeur ajoutée à travers le recours à de fausses factures organisées par trois sociétés de la place en complicité avec cinquante-neuf (59) autres entreprises.

Au nombre de quatre, ces individus s’étaient spécialisés dans la fraude fiscale, en faux et usage de faux en écriture privée et le blanchissement de capitaux. Le mode opératoire de ces présumés malfrats consistait à recourir à des facturations croisées, la délivrance de fausses factures sur la base d’opérations fictives entre leurs entreprises et leurs clients complices (au nombre d’une soixantaine de sociétés), dans l’intention manifeste de déduire indument la TVA. Les numéros tels que, les IFU de leurs entreprises au profit d’autres entreprises qui ne désiraient pas s’immatriculer auprès de l’administration publique étaient utilisés dans le mode opératoire.

Au total, le préjudice subi par le Trésor Public a été évalué à près de 16.953.658.631 FCFA.

Source : Police nationale

The following two tabs change content below.
Partager sur: