Burkina Faso : West African Ressources veut ouvrir une nouvelle mine en 2025

Image d'illustration
Partager sur:

Dès le troisième trimestre de l’année 2025, une nouvelle mine d’or d’une capacité de production annuelle moyenne de 6,633 tonnes entrera en service au Burkina Faso, selon le média Ecofin qui cite West African Resources.

Le Burkina Faso, déjà l’un des plus grands producteurs d’or d’Afrique de l’Ouest derrière le Ghana et le Mali, s’apprête à renforcer sa position avec l’entrée en service d’une nouvelle mine d’or. En effet, West African Resources, détenteur du projet Kiaka, a récemment revu à la hausse ses prévisions de production.

« Nous prévoyons de produire désormais plus de 119 tonnes au cours de la prochaine décennie, avec un pic attendu en 2030 à 14 tonnes d’or par an », a déclaré le Directeur général Richard Hyde.

L’entrée en production de la mine de Kiaka, selon les nouvelles estimations, devrait générer des flux de trésorerie libre avant impôts de 3,4 milliards de dollars, faisant ainsi de West African Resources un producteur d’or à plusieurs actifs. Actuellement, la compagnie exploite déjà la mine de Sanbrado au Burkina Faso, qui devrait produire entre 5,38 et 5,95 tonnes en 2024.

The following two tabs change content below.
Partager sur: