Crise alimentaire au Burkina Faso : l’Etat va financer un plan de réponse alimentaire de 237 milliards pour soutenir les personnes vulnérables

Photo d'illustration de déplacés internes

Partager sur:

Ce mercredi 18 mai 2022, le Conseil des ministres a adopté un rapport relatif au Plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition de 2022 (PRSPV-2022). Un financement de 1237 milliards sera fait par l’Etat pour la mise en place du plan de réponse alimentaire.

L’analyse de la vulnérabilité alimentaire au Burkina Faso fait ressortir pour la période de mars à mai 2022, environ 2 366 447 personnes vulnérables dont 323 739 personnes en urgence alimentaire. En l’absence d’interventions humanitaires adéquates, environ 3 453 510 personnes pourraient tomber en insécurité alimentaire pour la période de soudure (juin à août) dont 628 464 personnes en urgence alimentaire.

Le Plan dont le rapport a été adopté par le gouvernement vise à soutenir les populations vulnérables à travers des actions harmonisées d’assistance alimentaire, de protection des moyens d’existence, de prévention et de prise en charge de la malnutrition. Pour sa réalisation 2022, les réponses urgentes concernent l’assistance alimentaire aux personnes vulnérables, aux personnes déplacées internes (PDI) et aux ménages hôtes, le soutien à la production agricole et animale, la prévention et la prise en charge des enfants de moins de 5 ans malnutris, des femmes enceintes et allaitantes malnutries y compris les PDI et le soutien à l’approvisionnement en eau potable.

Le coût global du plan de réponse alimentaire de 2022 est 237 780 285 450F CFA, financé par l’Etat burkinabè, les partenaires techniques et financiers et les collectivités. L’adoption de ce plan permettra de faire le plaidoyer pour la mobilisation effective des ressources auprès des partenaires techniques et financiers.

Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.