vendredi le 17 septembre 2021

Sécurité : l’opposition politique suspend sa participation au dialogue politique pour réclamer plus de sécurité

Partager sur:

Au cours d’une conférence de presse organisée ce vendredi 25 juin 2021, le Chef de file de l’opposition a annoncé qu’il organise une marche pour demander la démission du premier ministre, et le ministre de la sécurité. Elle a également suspendu sa participation au dialogue politique.  

L’opposition politique monte au créneau pour réclamer  plus de sécurité au Burkina. Alors qu’ils avaient demandé la démission du premier ministre Christophe Dabiré et du ministre de la défense Chérif Sy, les partis de l’opposition prévoient de marcher le samedi 03 et dimanche 04  juillet 2021 dans les 45 provinces du pays. Pour Eddie Komboigo, le Burkina n’a jamais été aussi endeuillé par les attaques terroristes et le gouvernement est incapable de trouver des solutions pour lutter contre le terrorisme. Il a aussi précisé que le gouvernement ne contrôle plus l’intégralité du territoire Burkinabè.

«L’opposition ne saurait rester silencieuse face à cette situation. Si ce ne sont pas les attaques qui endeuillent la population, ce sont des infrastructures qui s’écroulent et qui occasionnent des morts» s’est indigné le chef de file de l’opposition Eddie Komboigo. En plus de la marche pacifique, l’opposition a également décidé de suspendre sa participation au dialogue politique, qui doit se tenir les 03 et 04 juillet prochain. Elle a précisé que sa position restera ainsi jusqu’à ce que ses requettes aient des avis favorables. «Nous préférons qu’on règle d’abord le problème de la sécurité et on parlera ensuite des questions de gouvernance et d’élection» a indiqué Eddie Komboigo.

A la question de savoir si l’opposition politique a fait des propositions concrètes pour lutter contre le terrorisme, le CFOP répond par l’affirmative et indique que ses propositions n’ont pas été prises en compte.

«Tout le monde est appelé à sortir manifesté mais il s’agit de marches silencieuses et pacifiques. Il ne s’agit pas de détruire des biens» a précisé Eddie Komboigo.

The following two tabs change content below.
Partager sur: