Sécurité : « La paix et rien que la paix au Burkina », le souhait du Mouvement de la résistance populaire

Partager sur:

Le mouvement de la résistance Populaire a animé un point de presse le mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou. Selon le coordonnateur du Mouvement Aly Nana, cette conférence vise à faire le point sur la situation sécuritaire nationale mais aussi évoquer la contribution des volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

Les jours se suivent et semblent se ressembler au Burkina Faso. Les attaques terroristes persistent et le nombre de victimes croît. Une situation que vit difficilement le Mouvement de la résistance populaire (MRP). Sur la situation nationale, Aly Nana, rappelle que depuis le 15 janvier 2016, date de l’attaque de l’hôtel « Splendide » et « Cappucino », le Burkina Faso peine à sécuriser l’ensemble de son territoire. « Le phénomène semble prendre de l’ampleur si bien qu’aujourd’hui et selon les statistiques actuelles, 30% du territoire national échappe au contrôle de l’autorité centrale. Des pans entiers du pays sont aujourd’hui inaccessibles en raison de l’insécurité », indique le coordonnateur du MRP. Des attaques qui ont fait plus de 1500 morts et plus de 1 100 000 de  personnes déplacées internes. Pour le conférencier, l’attaque de Solhan a révélé que les terroristes disposent d’une capacité de nuisance non négligeable. 

Le MRP, indigné du silence du gouvernement suite à l’attaque de Solhan

Pour l’attaque de Solhan qui a fait 132 morts selon les chiffres officiels, le Mouvement de la résistance populaire dit ne pas comprendre. « Une attaque qui a duré plus de quatre heures et à 13 km d’un détachement militaire et aucune explication de la part du gouvernement jusqu’à la date d’aujourd’hui », a-t-il indiqué. « Que cache-t-on au peuple » ? s’interroge le conférencier.   De ce fait, le MRP exige une explication de la part des autorités en charge de la défense et de la sécurité.   « Qu’on nous dise réellement ce qui se passe ».

L’engagement des FDS et des VDP salué

Malgré les multiples attaques que subi le Burkina, le MRP, ne doute pas de l’engagement des forces de défense et de sécurité ainsi que les volontaires pour la défense de la patrie. « Depuis la création des VDP plus de 200 sont tombés et la majorité est du fait de manque de moyen », a déploré Aly Nana. Et d’ajouter que les VDP ont tout abandonné pour défendre le Burkina. Et pour cela dit-il, toutes les conditions prévues par lois doivent être respectées pour leur permettre de faire face à leurs besoins alimentaires.

Des propositions de solutions

Les responsables du MRP ne veulent qu’une chose : que la paix revienne au Faso. C’est dans ce sens, qu’il propose que les anciens militaires retraités couramment appelés réservistes soient réquisitionnés pour renforcer les effectifs des combattants, que chaque région abrite un Etat-major avec les moyens aériens conséquents et prêts à intervenir à tout moment et en tout lieu; une opérationnalisation rapide des forces spéciales dans chaque région et que l’on mette les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

Le conférencier a indiqué qu’à l’étape actuelle la lutte contre le terrorisme doit transcender les clivages politiques. « Peu importe la personne pourvue qu’elle soit compétente », a répondu Monsieur Nana, à la question de savoir s’il partage l’avis de ceux qui estiment que le Premier ministre et le ministre de la défense doivent démissionner après le drame de Solhan.

« Dans les jours qui suivent si nous constatons une dégradation de la situation sécuritaire au nord ou à l’Est, nous allons prendre notre responsabilité en organisant des convois à partir de la place de la nation pour aller défendre l’intégrité territoriale de notre peuple au prix du sacrifice suprême quels que soient les moyens en notre possession », prévient Aly Nana, coordonnateur du Mouvement pour la résistance populaire.

A noter que le Mouvement pour la résistance populaire (MRP) a été créé le 5 octobre 2019 à Koungoussi. Il a pour objectif d’impliquer la population civile dans la lutte contre le terrorisme aux côtés des FDS.

Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *