Eau et Assainissement : l’expertise de l’ONEA sollicitée pour renforcer les capacités des acteurs de l’eau dans 9 pays africains

Partager sur:

Ce mardi 13 avril 2021, le ministre de l’eau et de l’assainissement a procédé au lancement des activités de l’ONEA en tant que partenaire régional de mis en œuvre de l’Association Africaine de l’eau. A travers ce partenariat, le Centre des métiers de l’Eau (CEMEAU) renforcera les capacités des acteurs des sociétés d’Eau de 8 pays Ouest africains et de Djibouti.

Au total 9 pays seront couverts par l’expertise de l’ONEA. Le partenariat sera basé sur trois grands programmes dont l’ONEA aura la charge de dérouler dans les pays concernés. Il s’agit d’activités de formation principalement pour assurer la qualité des sociétés d’eau. Selon le directeur du CEMAU ce partenariat est une opportunité majeure pour l’ONEA de faire valoir son expertise dans 9 pays d’Afrique. Pour lui la signature du mémorandum entre l’ONEA et l’Association africaine de l’Eau s’inscrit dans la vision CEMEAU à « être un centre de référence dans le renforcement des capacités des acteurs de l’eau en Afrique. Depuis 2018, le centre a organisé plus de 600 sessions de formation et formé plus neuf milles stagiaires.

Pour le représentant de l’AAE, Siméon, l’ONEA depuis sa création a toujours joué un rôle de mentor au sein de l’association d’où l’identification de la société burkinabè pour piloter le projet en Afrique de l’Ouest. Selon ses dires, les sociétés sont de plus en plus exigeantes en matière de qualité de services et le renforcement des capacités des acteurs de l’eau est important. Pour lui le but de ce projet vise l’atteinte de l’objectif de développement durable relatif à l’accès universel à l’eau potable.

« En tant que partenaire Régional de l’AAE, l’ONEA à travers son centre des Métiers de l’Eau (CEMEAU), n’est plus seulement un opérateur de service d’Eau et d’assainissement pour le Burkina Faso, mais un centre de développement de l’expertise pour le Burkina, l’Afrique de l’Ouest et pour l’Afrique » s’est réjoui le ministre de l’eau et de l’assainissement Ousmane Nacro. Il a cependant rappelé que ce rôle assigné à l’ONEA impose « responsabilité, dynamique, efficacité et reddition des comptes pour mériter la confiance placée en l’institution.

Créée en 1980 avec pour objectif d’assurer l’accessibilité en Eau, l’Association Africaine de l’Eau comptait 7 membres au départ. Aujourd’hui, elle compte dans ses rangs plus de 100 sociétés d’eau.

The following two tabs change content below.
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *