Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : le président de la Commission de l’Union Africaine appelle à la « préservation de l’unité irremplaçable de la CEDEAO »

Le président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki Mahamat

Partager sur:

Suite à la décision du Burkina Faso, du Mali et du Niger de se retirer de la CEDEAO, le président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki Mahamat, appelle à la « préservation de l’unité irremplaçable de la CEDEAO ». Dans un communiqué en date de ce 30 janvier, il souligne l’importance de l’unité régionale et de la solidarité africaine.

Dans un communiqué conjoint publié le 28 janvier dernier, les Etats de l’AES ont décidé de se retirer sans délai de la CEDEAO. Moussa Faki Mahamat souligne l’importance de l’unité régionale et de la solidarité africaine. Il appelle ainsi à la conjugaison des efforts pour préserver l’unité de la CEDEAO.

Il invite de ce fait, les leaders régionaux à intensifier le dialogue entre le leadership de la CEDEAO et les trois pays susmentionnés.

Il souligne la disponibilité totale de l’Union Africaine à « apporter tout le concours en son pouvoir pour le succès de la logique de dialogue fraternel, loin de toutes les interférences extérieures d’où qu’elles viennent ».

Partager sur: