Burkina Faso/Massacre de Zaongo : Save the Children se dit « horrifié »

Partager sur:

Dans un communiqué publié ce 15 novembre, l’ONG Save the children se dit « horrifié » suite à l’attaque terroriste survenue le 5 novembre 2023 à une centaine de kilomètres au nord de Ouagadougou. L’ONG déplore des enfants parmi les 70 victimes du massacre.

« Il est inconcevable qu’on puisse ôter la vie à des innocents, des enfants. Nous ne cesserons de le rappeler, les enfants sont ceux qui paient le plus lourd tribut des conflits, alors qu’ils n’y sont pour rien. Ils ne demandent qu’à vivre dans un environnement sûr où ils pourront bénéficier des services sociaux de base dont ils ont besoin pour se construire et réaliser leur potentiel », regrette le Directeur pays de Save the children Benoit Delsarte.

Pour lui, cet incident est inacceptable. Il souligne l’obligation de protéger les enfants et les êtres vulnérables face aux conflits armés. Au regard de la « gravité » des faits, Save the children appelle ainsi les autorités à faire toute la lumière sur cet incident afin de situer les responsabilités.

Partager sur: