Marche du 22 janvier 2022 : le ministère de l’administration territoriale met en garde

Partager sur:

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 21 janvier 2022, le ministère de l’administration territoriale et de décentralisation et de la sécurité a mis en garde les manifestants contre la marche du 22 janvier 2022.

“Depuis quelques jours, des messages circulant sur les réseaux sociaux incitent à la violence et au vandalisme contre les personnes physiques et leurs biens” peut-on lire dans le communiqué. Pour le ministère, ces messages s’apparentent des menaces.

“Le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité invite tous les citoyens à se départir de tout acte illégal et malveillant de nature à porter atteinte aux personnes et leurs biens ainsi qu’aux forces de l’ordre dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs missions. Aussi, met-il en garde quiconque s’adonnerait à de telles pratiques qu’il s’expose à la rigueur de la loi” a poursuivi le communiqué.

A l’appel de plusieurs Organisations de la société civile(OSC), des manifestations se sont déroulées à Ouagadougou, à Bobo-Dioulasso et dans quelques localités du Burkina le 27 novembre 2021. Ces actions de protestation ont entrainé des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre occasionnant plusieurs blessés et de graves atteintes aux biens.

Partager sur: