Niger: Inauguration d’un Campus universitaire pouvant accueillir 2500 étudiantes

Partager sur:

Le Campus universitaire Roi Abdullah des filles, Université Islamique de Say, a été réalisé dans le cadre du programme Roi Abdullah pour les œuvres humanitaires, pour un coût de 70 millions de dollars soit 35 milliards de FCFA.
Construit sur un terrain de 11 ha, il comprend 35 bâtiments dont cinq facultés pouvant accueillir 2500 étudiantes.

Lors de cette cérémonie, le président du Niger a élevé, à titre posthume, le défunt Roi Abdullah Bin Abdul Aziz Al Saoud, à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre National du Niger.
Feu Abdullah, ancien Roi d’Arabie saoudite, a été tout au long de sa vie, « un acteur magnanime, résolument engagé dans la promotion de la paix, de la compréhension mutuelle et du développement international », a indiqué le Chef de l’Etat nigérien. Son investissement personnel, à travers des impulsions régulières pour le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre le Niger et l’Arabie Saoudite, a permis la réalisation d’importants projets et programmes qui ont contribué de façon conséquente, au développement économique et social du Niger, a-t-il ajouté.


A l’issue de cette cérémonie, le président nigérien a dit devant la presse sa joie d’avoir présidé cette cérémonie d’inauguration et a remercié les partenaires (BID, OCI, Fondation du Roi Abdullah…) qui ont rendu possible la réalisation d’un tel investissement.

Ce projet contribue à la réalisation des objectifs du programme de Renaissance relatif à l’éducation. « Nous avons beaucoup investi dans ce secteur à tous les niveaux, du préscolaire jusqu’au supérieur. En dix ans, nous avons créé cinq universités, ce qui constitue une contribution forte au développement du système éducatif et en particulier de l’enseignement supérieur surtout en ce qui concerne la scolarisation des jeunes filles », a souligné le Chef de l’Etat.

Cette université est essentiellement consacrée aux jeunes filles, ce qui va dans le sens de la réalisation d’un autre objectif central pour l’avenir du Niger, à savoir l’objectif relatif à la transition démographique, a-t-il expliqué. Car, pour réaliser cette transition démographique, a-t-il indiqué, il faut maintenir les jeunes filles à l’école le plus longtemps possible, au moins jusqu’à l’âge de 16 ans (pour mettre fin au mariage précoce et aux grossesses précoces qui alimentent la croissance démographique exponentielle dans le pays. C’est pourquoi il faut attacher à la question de la maitrise de la croissance démographique, la même importance que la croissance économique, car les deux (croissances), ensemble, permettront au Niger de réduire la pauvreté, d’avoir une forte classe moyenne qui va encore soutenir la croissance et la stabilité économique et politique du pays, a affirmé le Chef de l’Etat.

Source présidence du Niger

The following two tabs change content below.
Partager sur: